Vietnamwar
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -25%
TEFAL – Cocotte-minute 8 L – inox, tous ...
Voir le deal
48.99 €

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

+2
Puff
javel
6 participants

Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  javel Jeu 4 Fév 2016 - 0:31

Vietnam. Dernière réflexions sur une guerre. De Bernard Fall. Robert Laffont 1968. 350 pages.

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Img_0114


Derrière un livre, il y a avant tout un auteur, et parfois la destinée de cet auteur est aussi extraordinaire que les histoires qu'il raconte.

Bernard Fall n'est pas journaliste. Il n'est pas non plus militaire ni espion. C'est un enseignant, un politologue. "Houla! déjà le titre ça à l'air prise de tête alors si en plus l'auteur à la sienne énorme, ça va être coton l'affaire!"

Et bien non! C'est un livre formidable. Formidable car justement très facile d'accès. Un crétin dans mon genre suit les analyses parfois complexes de l'auteur comme s'il lisait le journal de Mikey au fond des chiottes (Spéciale dédicace à cuicui pour demain)
ensuite, ces (ses) analyses sont si pertinentes que l'on arrive à ce demander si les politiques de l’époque savaient lire, car dans ce livre [ce sont des textes de 66], il est clairement énoncé TOUTES les erreurs qui ont été commises et, où, elles vont mener.

"dernières réflexions"... et bien les dernière. Bernard Fall à l'instar de Capa a sauté sur une mine en 67 alors qu'il accompagnait une patrouille dans la région de "la rue sans joie", le long des côtes.

Revenons au personnage qui mérite le détour avant de rentrer dans ce livre:

Bernard Fall est né en Autriche en 26. Sa famille pressent le pire, fuit les Nazis et s'installe en France ou il passera son enfance. Son père sera résistant durant l'occupation Nazie, arrêté par la Gestapo, il fut retrouvé mort dans un fossés. Sa mère sera arrêtée comme otage et par la suite et déporté. Elle mourut en déportation. Lui rejoint le maquis, est pris en remorque par l'armée régulière française et termine sa carrière militaire en Allemagne en 46.

Il poursuivra ses études d'abord de droit à Paris, puis en Allemagne et enfin aux États Unis. On l'invite à étudier l'Indochine car les universitaires Américain n'y comprennent pas grand chose, et estimant que les origines Française de Fall seront un atout, le pousse à aller étudier la guerre "française".

Il en deviendra un spécialiste, parlant avec aisance le français, l'anglais et maîtrisant assez bien le Vietnamien, cela fera de lui un intervenant et un enquêteur de premier ordre pour analyser le conflit.

Bernard Fall a un esprit brillant qui lui permet de lié plusieurs  source et combiner l'analyse militaire avec des études politologiques et anthropologiques. Cela fera de lui un personnage très écouté (pas assez malheureusement) sur ce conflit.

Bernard Fall au centre avec une paires de lunettes de soleil.
Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Img_0115

Le Livre

Comme je le signalais c'est très facile d'accès. Une écriture claire, jamais assommante, jamais ennuyante. Pour une fois je pouvais lire un chapitre entier d'analyse sans piquer du nez.

Que trouvons nous dans ce petit précis sur la guerre du Vietnam?
D'abord une belle biographie de l'auteur écrite presque la première personne car c'est la retranscription de sa dernière interview radiophonique avant qu'il ne parte encore, et pour la dernière fois, au Vietnam. C'est passionnant, et la période de la résistance Française est très intéressante. Il raconte aussi certain passage au Vietnam, et en particulier avec des pilotes américains où lors son premier vole ils se font canarder sévèrement par la DCA Vietcong alors que dans ses écouteurs beuglent le morceau "Cow cow boogie" d'Ella Fitzgerald.( Chanson en fin d'article)

D'aillieurs encore une histoire savoureuse de radio, à propos des Australiens. Ils refusaient de monté en patrouille avec des Américains, car les radio à 5 dollars que les GI's avaient souvent sur eux, finissaient souvent par se mettre en route durant les embuscades...

Le second chapitre commence par un petit historique de l'Indochine, de la colonisation, et il développe sur le portrait Ho Chi Minh.
Fascinant. À travers le personnage, on découvre sa construction politique, qui pour mener à bien son projet d'indépendance nationaliste, va devenir, en France, un des membres FONDATEUR du partie Communiste Français!
Plus tard, ces communistes Français, "humanistes" et pour la libération des peuples opprimés, voyant l'intégrité Française mise en péril par ce petit homme mince, lui tournèrent brutalement le dos lors qu'il revint en 46 en tant que chef d'état pour négocier l'indépendance du Vietnam (temporaire).

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Modus_10

Nous passerons ensuite naturellement aux accord de Genève de 54, et là c'est un festival! L'auteur décortique l'enchainement des pourparlers, des négociations, des compromis. Mais il met en avant avec précision la politique Américaine qui va simplement tout faire pour saborder le projet de réunification des deux Vietnam. En ne signant pas les accords avec le gouvernement sud Vietnamien de Diem (qui ne se déplacera même pas) en évitant les Soviétiques et en méprisant les Chinois (pourtant disposés à éviter une escalade et qui eux signeront les traités), les Américains passent en force et font donc tomber sur le Vietnam une chape de plomb.

Dans ses conditions, Les représentant d'Ho Chi Minh répartiront avec des nouveau allier politique au travers la France, le vaincu magnanime, l’Angleterre heureuse de voir le moins possible d’occidentaux dans le secteur. Paradoxalement Ho Chi Minh se méfie de la grande sœur Chinoise, mais dois faire bonne figure pour que l'aide Soviétique dont il a grandement besoin, passe sur le territoire Chinois.

Bref, les États Unis, fort de leur aide logistique au Sud Vietnam, souffle sur les braises pour enflammer le plus vite possible le foyer, tout en pensant pouvoir le maîtriser par la suite sous un déluge de bombe...

Après Bernard Fall commente l'équilibre fragile au Sud Vietnam en ne prenant en compte que les Vietnamien eux même. Il analyse les évolution politique, et les conséquences politique catastrophique du gouvernement Diem (fort inspiré par des conseillé Américains).

Par exemple dans un chapitre qu'il intitule le baromètre de l’insurrection, Fall explique comment il a découvert la carte réel de l'occupation communiste (Vietcong plutôt) au Sud Vietnam:
Au nombre de chef de village tué. Pourquoi les chef de village seraient-ils tués par les Vietcong? parce qu'avant Diem (qui n'est autre qu'un monarque exilé très éloigné des coutumes ancestrales de son propre pays) les chef du village était élu par les villageois. Cela ce comprend et on peut y voir une simple démocratie rurale, qui fonctionnait parfaitement.
Mais Diem, comme tout les dirigeants corrompus, mis en place et soutenus par des alliés puissant, et protégé par une puissante force armé, il n'a pas la conscience tranquille et décide de remplacer dès 54, tout les chefs de village par des représentants de Saïgon afin d'avoir un "œil" sur ses campagnes, sujettes à la conspiration!
Même si le meurtre d'un chef de village n'était pas souhaité par les villageois, ces chef souvent corrompus eux mêmes, finir par très vite se faire haïr par la population et se fut du pain béni pour les Communiste qui ainsi avec l'assentiment des villageois, occupèrent de plus en plus de territoire. Diem venait de se tirer une balle dans le pied.

Le body count est passé aussi au tamis du politologue, et ses conclusions sont assez effrayantes: Sur le nombre de Vietcong tués par les force armées Américaine, combien sont réellement des combattants?
En recoupant les sources, toutes officielles de l'armée, Fall remarque que d'après les estimations des services de renseignement en 66, que les américain auraient tués deux fois et demi le nombre total de combattants Vietcong recensés!!!? Oups... Donc, le résultat de cette multiplication serait des pertes civiles. (Cela ne prend pas en compte les blessés.) bref un beau carnage qui montre aussi une sévère perte de contrôle, alors que le message au reste du monde est exactement le contraire.

Bernard Fall aussi traite de la guerre servant de banc d'essais pour de nouvelles arme. Rien de mieux que d'avoir un terrain immense, avec des cibles potentielles pour utiliser ses joujoux. Il met en avant une nouvelle morale de la guerre, celle de "la faim justifie les moyens".
Cette nouvelles morale exposée lors d'un discoure par un secrétaire d'États, Dean Archeson, en 1965:

"Le but poursuivi par notre politique étrangère...est, comme je l'ai dit, de préserver ou de favoriser un contexte dans lequel des sociétés libres puissent vivre et s'épanouir. Notre politique et nos actes doivent être déterminés en fonction de cet objectif. Ils n'ont besoin d'aucune autre justification, ni d'aucun enjolivement moral ou éthique..."

J'adore cette dernière phrase, elle aurait parfaitement sonnée juste sur la place de Nuremberg en 35. Bref, pour que nous soyons bien confortablement assis chez nous, rien ne nous empêche d'aller pourrir la vie du voisin, même si jamais il ne désir venir s'assoir dans votre fauteuil.

Voilà, se livre regorge de chiffre très bien illustré par des propos limpides. Attention Bernard Fall n'est pas anti-américain ( Il a même pris la nationalité Américaine après avoir rencontré sa femme là bas durant ses études), mais il met en avant tout les dérèglements de cette guerre, les contres vérités, ses fausses solutions édictées seulement par la force, et les errements politiques d'une Amérique orgueilleuse et paranoïaque.

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Bernar10

Je fais une spéciale dédicace à 7th Cavalry en citant ce passage:
"Une nouveauté a fait son apparition sur les uniformes: Ce sont les insignes et les galons noirs. Ils ont remplacé les insignes dorés et argentés qu'on portait il y a un an encore: Sinistre hommage rendu aux tireurs d'élites vietcong. C'est même devenu une mode, car les troupes en garnison qui ne voient jamais le feu se mettent à en porter aussi."

Désolé pour la tartine de ce post, mais ce livre le vaut bien  Wink , c'est une mine de renseignements qui nous apprennent les rouages de cette guerre, mais aussi de toutes les guerres de contre guérilla ou d'indépendances. (L'auteur fera d'ailleurs un comparatif avec les guerres contemporaines à celle du Vietnam, et qui ne laisse rien de bon à présager pour la suite des évènements)


Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Bernar11



Bernard Fall a écrit aussi un livre sur Dien Bien Phu ( Hell In A Very Small Place) ainsi que sur La Rue Sans joie, région côtière où l'armée française livra bataille suite à un harcèlement incessant. C'est là qu'il trouvera la mort en compagnie des Américains.


Dernière édition par CuiCui le Ven 15 Avr 2022 - 10:23, édité 5 fois (Raison : Un bombardement de fautes.)
javel
javel

Messages : 3032
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 52
Localisation : Le maquis

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  Puff Jeu 4 Fév 2016 - 11:38

Je te tire mon chapeau Javel, je n'aurais jamais aussi bien pu "résumer" cet excellent ouvrage que j'ai terminé moi-même il y a quelques mois ! Wink C'est un indispensable pour qui veut comprendre à minima le pourquoi de l'intervention américaine au Vietnam,... entre autre.
Une partie très intéressante porte aussi sur les besoins en riz du Nord Vietnam. Un passage qui aide à bien comprendre les enjeux économiques et vitaux et cette volonté farouche pour HCM de "réunifier" le pays, quand de ce côté-ci du 17th parallèle, la population crève la dalle et le gouvernement de Hanoï est contraint d'exporter la majeure partie de son riz.
A lire !!!
Puff
Puff

Messages : 2263
Date d'inscription : 13/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  CuiCui Jeu 4 Fév 2016 - 12:39

Ha je sais où je vais aller cette aprèm au boulot ^^
CuiCui
CuiCui
Admin

Messages : 3605
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 53
Localisation : La Précipauté

https://vietnamwar.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  7th Cavalry Jeu 4 Fév 2016 - 16:29

Merci Javel pour cette special dedication et pour ce condensé bien rempli au sujet de ce livre! Bravo


OUI en effet j'en avais déjà entendu parler de ces galons et grades noirs, je n'avais pas approndis le sujet plus que ça car je suis parti sur la base que l'intendance US avait changés les full colors pour du subdued ou noirs ( grades pin's ) pour mieux se fondre dans la jungle. Mais autant pour moi, la prochaîne fois que je lis un sujet , je l'appronfondirai!
7th Cavalry
7th Cavalry

Messages : 1758
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : D co 2/7

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  javel Jeu 4 Fév 2016 - 17:13

@Merci Puff. Il faut noter que jusqu'en 54 le Vietnam était exportateur de riz, et qu'après, même le sud dû en importer...

À lire et pour ma part à relire.
javel
javel

Messages : 3032
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 52
Localisation : Le maquis

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  Puff Jeu 4 Fév 2016 - 18:15

[quote="javel"]@Merci Puff. Il faut noter que jusqu'en 54 le Vietnam était exportateur de riz, et qu'après, même le sud dû en importer.../quote]
Tout à fait, mais en quantité moindre, tout de même. Il me semble qu'il donne des chiffres assez précis d'ailleurs. La situation économique du Nord Vietnam était bien compliquée dans ces années d'entre deux guerres. Le Sud Vietnam avait lui des alliés puissants et une économie en plein boom. Bref, passionnant !
Puff
Puff

Messages : 2263
Date d'inscription : 13/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  7th Cavalry Ven 5 Fév 2016 - 9:30

Quelque part le Nord avait aussi de puissants alliés, qui n'avait pas les même objectifs que les puissants alliés du Sud, certes, c'était l' URSS, quand même , une puissance sur laquelle fallait en tenir compte et puis la Chine. Evidement le Nord n'avait pas effectivement ce boom économique, vu que le URSS et Chine n'étaient pas trés chaud pour ce genre d'affiche à la démocratie occidentale. Et je pense que les USA et le Sud vietnam n'ont pas bien pris en compte de la puissance que pouvait exercé l'URSS surtout et la Chine. Cela a été une grossiére erreur de la part des USA et sud Vietnam. D'où la débacle en 68, le commencement de la fin. Ensiute je pense que ce domaine est plus politique que militaire.
7th Cavalry
7th Cavalry

Messages : 1758
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : D co 2/7

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  javel Ven 5 Fév 2016 - 10:03

Ce qu'expose très bien ce livre, c'est la sous estimation de la résistance Vietnamienne (au sens de populaire (nationaliste) et non communiste) et la sur-estimation des moyens données par les Soviétiques.

N'oublions pas le contexte historique qui faisait planer une troisième guerre mondiale depuis Yalta, et donc une guerre Nucléaire. Staline est mort depuis plus d'une décennie, et le Komintern de Moscou n'a pas du tout envie d'aller dans ce sens car ne peut gagner cette course au Nucléaire et préfère gagner sur la course spatiale. Cela demande d'énorme moyen financier et Nikita Khrouchtchev tente de recoller les morceau avec les USA, et voit les "rébellions" sous le drapeau communiste comme une entrave sérieuse dans ce rapprochement. Bien sûr beaucoup de matériel Russe (Canon, DCA et munition en particulier) seront envoyer via la Chine pour soutenir le Nord Vietnam, car c'est un équilibre géostratégique qui opère naturellement.

Coller au Vietnam, le Chine joue un rôle assez trouble et ses contreparties attendues inquiètent toute intelligentsia Vietnamienne du Nord qui connait les appétits de la "grande sœur". Oncle HO déclarera d'ailleurs en 45 qu'il préférait traiter avec les Français qu'avec les Chinois, car dans le premier cas ceux-ci finiraient par partir, alors "que la dernière fois, les Chinois sont resté Mille ans!".

Il est courant de dire que l'aide Russe ou Chinoise à été primordiale pour le Nord Vietnam, mais bien plus symbolique que l'on imagine si on l'oppose au rouleau compresseur Américain qui paraissait sans limite. Par contre il est certain que Hanoï n'est pas été atomisée (cela à été discuté en haut lieu) c'est bien grâce à la menace Soviétique.

Dimitri, on parle souvent de 68 comme la dégringolade Américaine, mais il est intéressant d'observer que dès 58 les choses commencent à tourner au vinaigre pour eux. Pour reprendre une image qui pourrait illustrer l'action Américaine au Sud Vietnam, ils ont essayés de recoudre une plaie avec un poignard...

Tout ce que je viens d'écrire n'est pas obligatoirement dans ce livre, mais celui-ci est une clef sérieuse pour bien mettre tout les éléments en places.




javel
javel

Messages : 3032
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 52
Localisation : Le maquis

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  Lassalle Ven 5 Fév 2016 - 12:45

Je viens de fabriquer un autel sur lequel trône ta photo. je m'y prosternerai tous les jours Wink Merci pour tes revues. En tout cas, je vais essayer de trouver ce livre.
Lassalle
Lassalle

Messages : 137
Date d'inscription : 25/07/2013
Localisation : Pas loin de chez Hannibal

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  javel Ven 5 Fév 2016 - 13:21

Lassalle a écrit:Je viens de fabriquer un autel sur lequel trône ta photo. je m'y prosternerai tous les jours Wink  Merci pour tes revues. En tout cas, je vais essayer de trouver ce livre.

Je pense que je vais me servir de tes mots pour me faire une signature dont son auteur, donnera un prestige immédiat et sans appel!!! Quel honneur, merci. Embarassed Smile

L'ensemble de vos retours et commentaires me payent de mon laborieux effort au centuple mes amies Nameux.


(signature mise à jour Very Happy )
javel
javel

Messages : 3032
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 52
Localisation : Le maquis

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  CuiCui Ven 5 Fév 2016 - 19:04

Lassalle a écrit:Je viens de fabriquer un autel sur lequel trône ta photo. je m'y prosternerai tous les.
Moi aussi j'ai fabriqué un hôtel, mais pas le même trône et merci encore à toi Javel, ma lecture du journal de Mickey fut fort agréable aujourd'hui Wink
CuiCui
CuiCui
Admin

Messages : 3605
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 53
Localisation : La Précipauté

https://vietnamwar.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  Erasine Ven 5 Fév 2016 - 23:18

yep un grand merci javel

de un tu ma donner une super idee de lecture pour les prochain jour mais surtout grâce a tes interventions on en apprend toujours plus donc pour ça un grand merci l'ami Very Happy
Erasine
Erasine

Messages : 23
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 29
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam. dernières réflexions sur une guerre. Empty Re: Vietnam. dernières réflexions sur une guerre.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum