Vietnamwar
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal

LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a + de 50 ans !

Aller en bas

LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a  + de 50 ans ! Empty LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a + de 50 ans !

Message  snob Sam 28 Mar 2020 - 10:42

Bonjour,

La grippe de 1968 ou grippe de Hong Kong était une pandémie de grippe qui a eu lieu dans le monde entier à partir de l'été 1968 et jusqu’au printemps 1970. Elle a tué environ 1 million de personnes et a été causée par une souche réassortie H3N2 du virus H2N2 de la grippe A.( source : Wikipédia )

Déroulement

L'origine du virus est probablement liée à une souche réassortie apparue en Asie centrale vers le mois de février 1968. L'épidémie est reconnue lorsqu'elle touche Hong-Kong à partir de la mi-juillet. En août 1968, 500 000 personnes sont infectées à Hong-Kong.

De là, l'épidémie s'étend rapidement à toute l'Asie du Sud-Est, l'Inde et l'Australie. D'importantes différences sont notées, au Japon l'épidémie apparaît moins forte, plus éparse et plus irrégulière.

Puis, sa progression ralentit pour toucher l'hémisphère nord durant l'hiver 1968-1969. Le virus fait alors près de 50 000 morts aux États-Unis en 3 mois, avant de se propager en Europe de l'Ouest en 1969. En France, le virus est isolé à la fin de l'hiver 1968-1969, mais sans se montrer dangereux.

Après la pause de l'été 1969, l'épidémie de l'hiver (décembre 1969-janvier 1970) est très sévère en France avec 17 000 décès directs (déclarés comme dus à la grippe), et un excédent de mortalité de plus de 40 000.

À l'échelle mondiale, le bilan de la pandémie est d'environ un million de morts entre l'été 1968 et le printemps 1970, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé. Il s'agit de la troisième pandémie du xxe siècle après la grippe espagnole * (20 à 40 millions de morts en 1918-1920) et la grippe asiatique (2 millions de morts en 1957).

Selon l'épidémiologiste Antoine Flahault, « la grippe de Hongkong est entrée dans l'histoire comme la première pandémie de l'ère moderne. Celle des transports aériens rapides. La première, aussi, à avoir été surveillée par un réseau international. De fait, elle est la base de tous les travaux de modélisation visant à prédire le calendrier de la future pandémie ».

Arrêt sur images relève qu'« à l'époque, l'ORTF traite l'affaire avec une relative légèreté, alors que dans certaines régions, les établissements scolaires sont fermés, les transports perturbés ».

Le Monde ne consacre que quelques courts articles à la situation. Selon l'historien Patrick Bourdelais, cela s'explique par le fait que de nombreux sujets « occupent l'agenda médiatique et politique », tels que « l'après-68 », l'arrivée au pouvoir de Georges Pompidou, et la guerre du Biafra qui suscite l'intérêt des médias pour l'épidémie et la famine qui y ont cours ; mais aussi par un « optimisme global » dans le contexte des Trente Glorieuses à travers une « idéologie de victoire renouvelée des antibiotiques » et une « culture du progrès qui fait qu'on n'est pas très inquiets ».

Virus et vaccin

Le nouveau virus est de type A, finalement nommé A(H3N2) remplaçant le virus A(H2N2). Ils ont tous deux la même neuraminidase N2, mais l'hémagglutinine est différente (le nouveau virus est H3 et non H2). Des chercheurs ont suggéré que les différences d'impacts selon les régions du monde étaient liées à l'existence ou non d'une immunité préalable contre N2, voire contre H3 (personnes très âgées ayant connu des grippes H3).

La reconnaissance des nouvelles caractéristiques du virus ne survient qu'après le pic des infections aux États-Unis. Cependant une étude portant sur la vaccination des cadets de l'US Air Force, montre que le vaccin contre A(H2N2), alors disponible, pouvait réduire de 54 % les cas confirmés de grippe A(H3N2). Ce virus A(H3N2) est toujours actif et circulant en 2020.

Conséquences

Cette pandémie relance les recherches sur la structure des virus et le mécanisme de leurs variations. Elle mobilise les systèmes de surveillance et renforce les réseaux internationaux de laboratoires (centres mondiaux et nationaux de référence sur les virus grippaux).

Elle renforce toutefois une théorie qui se révèlera fausse ou inexacte par la suite : celle d'un retour plus ou moins régulier, donc prévisible, des pandémies de grippe, selon un modèle cyclique de 10 ou 11 ans.

Bon confinement !

snob

Le 28 mars 2020

* grippe " Espagnole " : appelée ainsi parce que l'Espagne, à l'époque pays neutre - donc avec moins de censure -, fut la première à diffuser des informations ; en fait, la pandémie venait déjà d'Asie ("la pneumonie des Annamites ")...et propagée aussi par l'entrée en guerre des Etats Unis : nombreux soldats confinés dans les trains puis les bateaux pour aller en Europe !

LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a  + de 50 ans ! 1024px-165-WW-269B-25-police-l

En décembre 1918, à Seattle, les forces de l'ordre sont équipées de masques.

Max C. Starkloff, médecin de la ville de Saint-Louis (Missouri) met en place un des premiers cas de distanciation sociale en médecine moderne, en ordonnant la limitation du nombre de personnes pouvant s'attrouper et en fermant les écoles. Saint-Louis a ainsi un des taux de mortalité les plus bas des États-Unis.

LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a  + de 50 ans ! 800px-165-WW-269B-11-trolley-l

À Seattle, le poinçonneur a ordre de ne pas laisser monter les passagers non munis de masques. Durant près d'un an, les transports et l'économie de tous les pays seront affectés par les mesures d'hygiène.

N.B. : l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a été créée en 1948, et existait déjà donc depuis 20 ans en 1968...vous savez, cette organisation qui nous dit aujourd'hui : « Ce coronavirus constitue une menace sans précédent ( ??). Mais c’est aussi une occasion sans précédent (??) de nous rassembler contre un ennemi commun, un ennemi de l’humanité » ( déclaration de Tedros Adhanom Ghebreyesus - patron de l'OMS -, au cours d’une conférence de presse virtuelle ).


Dernière édition par snob le Dim 29 Mar 2020 - 10:10, édité 1 fois
snob
snob

Messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 62
Localisation : 33950

Revenir en haut Aller en bas

LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a  + de 50 ans ! Empty Re: LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a + de 50 ans !

Message  snob Sam 28 Mar 2020 - 14:41

Bonjour,

De la grippe espagnole à la mexicaine: les pires épidémies depuis 1918

Par Catherine Gouëset, L'EXPRESS :
publié le 28/04/2009 à 18:22

La grippe " mexicaine " ,la grippe A (H1N1) de 2009 est une pandémie de grippe qui dure de 2009 à 2010, la seconde des deux pandémies historiques causées par le sous-type H1N1 du virus de la grippe A (la première étant la grippe de 1918). La contamination s'effectue principalement par voie aérienne, c'est-à-dire toux et éternuements. Le virus peut survivre de 8 à 48 heures à l'air libre, selon la nature de la surface sur laquelle il repose. Il provoqua une épidémie grippale dans les mois qui ont suivi son apparition. Devant l'ampleur de l'épidémie, l'OMS a qualifié la situation de pandémie le 11 juin 2009. En août 2010, le monde entre en période post-pandémique selon l'OMS. Cependant, il ne s'agit que de l'alerte, le virus circule toujours abondamment autour du globe.

LA GRIPPE DE HONG KONG - 1968 - Notre situation présente ?...il y a  + de 50 ans ! 1024px-Mexican_Catholics_at_the_Metropolitan_Cathedral_Swine_Flu

Mexicains catholiques équipés de masques chirurgicaux à la cathédrale métropolitaine de Mexico.

Rappel des épidémies de ce genre les plus meurtrières du siècle passé :

La grippe espagnole (1918-1919) a tué entre 20 et 50 millions de personnes. On sait, grâce à la biologie moléculaire, qu'il s'agissait d'une grippe A (H1N1), comme l'actuelle grippe mexicaine, mais on ne sait pas d'où elle est venue et combien de personnes elle a touchées. On pense qu'elle aurait été causée par un virus recombiné d'origine mixte, aviaire et humaine. Elle fut particulièrement mortelle chez les nourrissons et les adultes jeunes. *

La grippe asiatique (1957-58), 1 à 2 millions de morts, grippe A (H2N2), partie de la Chine centrale, dans la province du Kweichow. Bien que le nombre de personnes infectées ait été considérable, la mortalité a été inférieure à celle enregistrée dans d'autres épidémies. L'analyse de son génome a montré qu'elle était composée d'un virus humain ayant déjà circulé et d'une partie provenant d'un virus aviaire.

La grippe de Hongkong (1968-70), 1 à 2 millions de morts. Ce virus H3N2, recombiné avec un mélange de gènes d'origine humaine et aviaire, s'est étendu rapidement à toute l'Asie puis à l'Australie, aux Etats-unis et à l'Europe.

La grippe russe (1977-1978), causée par un virus A (H1N1) qui avait déjà circulé vingt ans auparavant, a eu un taux d'attaque et une virulence faible. Partie du nord de la Chine, elle a frappé la Sibérie et la Russie européenne avant de s'étendre au reste du monde.


La grippe aviaire (1997-2009) (plus de 250 victimes humaines): en 1997, une sévère épizootie de cette grippe H5N1 ravage les élevages de poulet à HongKong. 6 personnes proches d'un centre avicole meurent du virus. Le virus est passé directement à l'homme, sans hôte intermédiaire comme le porc. Le virus a de nouveau franchi la barrière des espèces lors des récentes flambées qui ont commencé en décembre 2003. A l'heure actuelle, aucun cas de transmission entre humains du virus H5N1 n'a encore été mis en évidence.

Le Sras (2003-2004): le syndrome respiratoire aigu sévère qui a touché trente pays et tué environ 800 personnes, est apparu dans la province chinoise du Guangdong. Il s'agit d'un virus jusqu'alors inconnu, de la famille des coronavirus (il ne s'agit pas d'une grippe, mais la tranmission s'effectue, comme pour le virus de la grippe, par les voies respiratoires). Jusqu'alors, cette famille de virus n'était à l'origine, chez l'homme, que de rhumes sans gravité.

Rappelons que les épidémies annuelles de grippe sont également redoutables car ce virus à mutation très rapide produit régulièrement de nouvelles souches contre lesquelles l'homme n'a pas d'immunité. Ces grippes tuent chaque année entre 250 000 et 500 000 personnes dans le monde, selon l'OMS, dont 6000 en France.

Bon confinement !

snob

* Parmi les victimes :

Frederick Trump, né Friedrich Trumpf le 14 mars 1869 à Kallstadt (royaume de Bavière) et mort le 27 mai 1918 à New York, est un homme d'affaires américain d'origine allemande. Il fait fortune dans les villes champignons de la ruée vers l'or de l'Alaska, en gérant et en faisant construire restaurants et petits hôtels.( source : Wikipédia )

Il est le père de Fred Trump et de John George Trump et le grand-père de Donald Trump, 45e et actuel président des États-Unis.

Il meurt brutalement de la grippe espagnole en 1918 à l’âge de 49 ans.
snob
snob

Messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 62
Localisation : 33950

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum